La naissance de Datalyd

Datalyd
Datalyd

Jean Lebret est un ingénieur visionnaire et un libre penseur, qui a pour moteur l’humain, les relations humaines et la technique au service de ses relations. Après avoir travaillé de nombreuses années dans le pôle de R&D de Bouygues Energie et Services, il choisit de créer sa propre entreprise : Datalyd.

Ces dernières années, il a beaucoup travaillé sur la mesure et l’exploitation des données pour établir des cartographies permettant des choix éclairés. Datalyd va permettre aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent mieux exploiter leurs outils numériques et les données qu’elles récoltent, d’en améliorer la fluidité et surtout de les humaniser.

Le but est d’offrir aux entreprises des conseils via des outils simples et visuels (ateliers) afin d’attiser l’intelligence collective des différents collaborateurs. L’objectif est de façonner différentes solutions autour de la “data” afin de faire progresser l’entreprise.

Lors de notre première réunion, nous avons fait un brainstorming afin de dénicher la phrase d’accroche qui accompagnera le nom de l’entreprise. La phrase d’accroche autant que le nom est essentielle puisqu’elle précise les contour de l’activité de l’entreprise.

Nous avons listé tous les adjectifs, verbes et noms concernant le porteur du projet, Jean Lebret, son activité et la cible du projet. Nous avons produit pas loin de cinquante accroches. Après les avoir soumises au client lors d’une réunion virtuelle d’agence, nous avons ressorti un top trois. Nous avons laissé reposer le processus. (Une bonne nuit de sommeil apporte de la clarté !). Jean Lebret a choisi finalement “Rendre vos données fécondes” .

Pour ce qui est du logo, nous avons proposé un bon nombre de croquis. Killian Rouzée a suggéré un papillon sortant d’un œuf en utilisant la police Quadranta. Floran Daché a lui proposé un papillon s’envolant du mot Datalyd en utilisant un dégradé de couleurs partant d’un bleu clair et allant jusqu’à un ocre, deux couleurs qui ont beaucoup plus à Jean Lebret. Moi, Maxime, j’ai présenté un logo avec une chenille grimpant sur le premier “D” de Datalyd et un papillon sur la fin du mot. Nous avons finalement mélangés les trois points forts de chacune des propositions afin de donner le logo final.

Datalyd

J’ai beaucoup appris lors de la confection de ce logo, que ce soit au niveau technologique car ça m’a permis de progresser avec Illustrator (Ah ! L’outil plume et ses vecteurs !), de comprendre la richesse des apports de chacun en travaillant en équipe (Une vraie force en entreprise quand on n’est pas tout seul dans sa cave !). Ça a été pour moi une excellente première expérience de travail en tant que designer et ce premier projet n’a fait que me conforter dans le choix que j’ai fait.

Maxime Le Corre*, stagiaire en première année à la Normandie Web School.

* Ce que notre stagiaire ne vous dit pas : la fiabilité et la gentillesse ont un nom : Maxime. Il y a chez ce jeune designer à la fois une vraie curiosité, une soif d’apprendre et une capacité à aller au bout de ce qu’il entreprend. Je ne vous ai rien dit mais il a une plume… aussi ! O.

 

``Elle était comme une chenille dans un cocon et lui l'en avait tirée pour lui apprendre qu'elle était papillon.``

Ken Follett
WhatsApp Image 2019-11-21 at 10.19.30

One thought on “La naissance de Datalyd

  1. […] J’ai également pu travailler et aider sur d’autres projets lors de ce stage tels que Datalyd, Szymanski et Le patrimoine de […]

Leave a Comment

Your email address will not be published. Marked fields are required.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.